Les écrivains et le Cap Ferret.

Ile_aux_oiseaux_cap_ferret_2003_177Lieu privilégié des artistes peintres (voir ici), la presqui’ile est aussi un endroit de villégiature apprécié des écrivains. Voici quelques exemples (trouvés ici) écrits par les plus célébres d’entre eux ayant séjournés au Cap :
Pierre Benoit : "L’air immobile sentait les algues, le fenouil et la résine. Le bassin, d’un bleu très pâle, scintillait, sans une tâche, sans une voile, sans une ride, semblable à un vaste plat d’argent bien frotté."

Jean Cocteau : "Je vis seul sur un rivage nègre…Piquey est une sorte d’Asnières du Texas. On ne rencontre personne sauf un ou deux pêcheurs et le soleil chauffe la belle dune. "
Gabrièle d’Annunzio : " Il pleuvait, et il ne pleuvait pas sur la Lande ! Un nuage percé inondait en partie la dune et ses grosses gouttes espacées, presque tièdes, paraissaient tombées d’un écumoire. Mais, au-delà de cette zone arrosée, on entrevoyait le sable sec et, un peu plus loin encore, une autre zone aride"
Michel Suffran : " Une époque où le Bassin attirait une foule d’écrivains célèbres et de vedettes tapageuses. Le Mouleau n’a pas oublié Gabrièle d’Annunzio et ses complets blancs, les Abatilles, Pierre Frondaie et son Hispano.(…)Aujourd’hui, d’autres renommées s’abritent toujours sous les pinèdes du Cap Ferret ou du Pyla et se livrent aux plaisirs de la haute société avec une discrétion qui ressemble à un raffinement du snobisme.
Tags technorati :